easi
youtube twitter linkedin facebook rss newsletters
0
right left

24.02.2016

Frédéric Block,
Director

who
back

Les 'apps', c'est fini... ou pas ?

2632 read – 0 comments – Mobile – Tags: Mobile, app, Web interface, Native app, Desktop

La semaine dernière, je vous avais dressé un bilan de l'univers des apps mobiles dans ce post. En gros, sur base de l'évolution constatée dans l'univers des ordinateurs, on peut logiquement penser que les 'apps' mobiles vont disparaître pour être remplacées par leur équivalent 'web'. Alors, finalement, fable ou réalité ?

Le web, remplaçant universel

Ce discours reste, pour certains, d'actualité. Pourtant, on constate que, même dans l'univers 'desktop', bon nombre d'applications sont encore développées en format natif. Que des 'vieilles' applications vous répondront certains sceptiques... Et bien non, pas toujours : Skype, Wunderlist, ... et même Candy Crush... sont dans cette liste...

2016 : retour à la réalité, le web n'est pas si 'universel' et simple

La réalité est tout autre. Même sur le desktop. A ce jour, le rêve du client universel (le navigateur internet) a tout de même pris un peu de plomb dans l'aile. Les guerres de navigateurs, les évolutions effrénées incontrôlables de ceux-ci, la surcomplexification de la technologie HTML/CSS/Javascript ont rendu les 'applications web' parfois plus complexes et coûteuses à développer et maintenir que leur pendant natif, qu'il soit Desktop ou mobile.

Et l'utilisateur final ?

De plus, l'expérience pour l'utilisateur final reste nettement plus agréable dans une app(lication) native qu'au travers du web.
S'il est aujourd'hui clair que certaines app(lication)s sont plutôt destinées à être couvertes en mode 'web', on sent que ce n'est plus un choix systématique, comme il l'était il y a 5 ans... Selon le type de profil d'utilisation, on va pencher dans un mode ou dans l'autre... ou dans les 2...

Le mobile : la réflexion est devenue comparable à l'univers 'desktop'

Actuellement, la réflexion dans l'univers mobile se fait d'une manière comparable à celle du monde 'desktop'. On va définir la technologie -native ou web- sur base du type d'utilisateur, de ses attentes, des impératifs techniques,...
Attention qu'il n'est pas possible de passer du mode web au natif (ou inversement) en cours de projet de développement. Il faut tout refaire. Ce choix technologique est donc capital...

L'avenir de l'application web ?

Vous l'aurez compris, les apps ne sont pas vouées à disparaître de sitôt.
Et si, au final, c'était l'application web qu'il fallait remettre en cause... Avec l'arrivée de stores de plus en plus complets pour l'univers Desktop, il peut devenir légitime de se poser la question...

A titre d'exemple, chez EASI, nous avons décidé que InboxZero aura une application native sur Windows et sur Mac... mais pas d'interface web.

Leave a comment

0 comments

Post your comment