easi
youtube twitter linkedin facebook rss newsletters
0
right left

19.01.2015

Sebastien Santarelli,
Project Coordinator

who
back

Big brother dans la poche ?

2427 read – 0 comments – Mobile – Tags:

J'ai récemment lu un article sur le tracking des utilisateurs mobiles.

On a souvent entendu parler de Ryanair qui adapte ses prix en fonction du nombre de visites correspondant à une même recherche de vol sur son site (par l'utilisation de cookies) mais en ce qui concerne le mobile, je dirais que le tracking peut encore être plus insidieux.

Je classerais les informations que l'on peut récolter en plusieurs catégories :

Publiques

  • WiFi : la MAC address de l'appareil ayant le wifi allumé est utilisée pour identifier l'utilisateur et le suivre dans le parcours qu'il effectue dans une zone géographique définie. Ce procédé est utilisé en Belgique également et pose question : l'utilisateur est identifié de manière unique et tracké dans un lieu sans que celui-ci ne soit averti (mais sans que son identité ne soit connue). On peut imaginer d'appliquer ceci à un centre commercial, une université, un shopping, etc. Vous pouvez trouver toutes les précisions nécessaires à ce sujet sur cet article de Lifehacker
 
  • Réseaux, type d'appareil , moment de la visite : Ces informations peuvent être récoltées au travers d'analytics relatifs à l'utilisation de l'application mobile. c'est important pour assurer une compatibilité de l'application avec les devices des utilisateurs mais cela peut également donner de l'information sur ces derniers d'un point de vue marketing (quelle est la somme investie dans un téléphone mobile pour les utilisateurs de mon application). 

 

 

Nécessitant l'accord de l'utilisateur

  • Google location history : Je vous invite à lire l'article de mon collègue Cédric sur cette fonctionnalité. 

 

 

  • Facebook connect : Après accord de l'utilisateur, ce dernier partage une série d'informations de son profil avec vous. Il est donc possible de récupérer le nom, le prénom, le sexe, l'age, l'adresse e-mail, les pages aimées, etc d'un utilisateur.
     

 

  • GPS : l'application accède à votre position et vous propose des publicités par rapport à votre position géographique.
     
  • iBeacon : ces balises Bluetooth LTE dont nous avons parlé lors de  EASI University permettent de faire réagir l'application à une balise. De cette manière, on peut proposer à l'utilisateur des informations relatives à un élément proche de lui (attraction d'un parc d'attraction, rayon d'un supermarché, etc). Simultanément à l'affichage de ces informations, il est possible d'enregistrer dans une base de données l'intéraction qui vient de se produire et donc de garder la trace du passage d'un utilisateur. 

 

 

Application pratique

On pourrait imaginer, au sein d'une application mobile, les différents comportement suivants :

  • Un utilisateur X se logue avec Facebook Connect et active la fonctionnalité de réaction aux balises iBeacons et la réception de notifications Push.
    Nous pourrons désormais savoir que Mr Julien Dupont, dont le téléphone comporte l'ID Unique XXXXX est né le 23/04/1975 aime la pêche, Adidas, Nike et les voitures de sport.
    Nous pouvons donc lui envoyer une notification personnalisée du type "Cher Julien, vous pouvez acheter cette revue dans lequel une invitation pour le salon de l'auto est offerte" quand Julien est à 50m d'un point presse.

    Les données récoltées sur les utilisateurs des applications mobiles sont de plus en plus nombreuses. Je me permettrais deux petits conseils à la fin de cet article:
 
  • Pour les responsables d'entreprises : veillez à ce que vos utilisateurs garde une plus-value importante lors de l'utilisation de votre application. Ceci afin qu'ils se sente "rémunérés" de manière proportionnée à l'information qu'ils vous partagent. Ce principe est bien connu de la grande distribution, qui utilise les cartes de fidélité depuis des années (l'utilisateur déclare ce qu'il consomme en échange de réductions immédiates ou différées sur ses achats).

 

  • Pour les utilisateurs d'application : restez conscient de ce que vous partagez avec les applications mobiles, vous pouvez en avoir un rapide aperçu depuis vos comptes :

 

Regardez ici: 

Google

Facebook (pour ma part, j'avais 52 applications actives, hum hum)

Twitter

Linkedin

 

Leave a comment

0 comments

Post your comment